La réforme scolaire

renouer avec l'excellence

Le système scolaire Congolais « jacobin » est une machine couteuse et inefficace.
La réforme scolaire que nous proposons est celle bien connue du chèque scolaire associée à la privatisation/regroupement du parc d’écoles publiques et privés existantes en 3 grands groupes scolaires sous contrats avec l’Etat.
L’objectif est de construire des grands groupes éducatifs Congolais capables de répondre tant à la demande locale que sous-régionale en éducation de base de qualité.
Les Salésiens de Don Bosco, les Jésuites, les soeurs de Saint-Joseph de Cluny sont les trois organisations que nous recommandons. Ces organisations ont l’expérience et la capacité à mobiliser un personnel éducatif de qualité à des salaires attractifs.

Valoriser les cultures locales

La réforme scolaire consistera donc à remettre le monopole du système scolaire congolais dans les mains de trois groupes éducatifs sous contrat avec l’état : Don Bosco, Jésuite et Cluny-Javouhey.
- L’accès à l’éducation pour tous se fera sous la forme de dotations directes de l’Etat aux groupes éducatifs et par allocation chèque scolaire aux Parents par nombre d’enfants de moins de 16 ans.
-L’éducation est désormais en Français, lingala et Kikongo.

La création d’université et d’école professionnalisante reste libre mais pour prétendre à des diplômes reconnus par l’état il faudra respecter un niveau d’acquis à déterminer.
- Sera créée à Pointe Noire l’Ecole Nationale Supérieure des métiers du Pétrole en charge de former à tous les métiers qui permettront à terme au Congo d’être autonome de la recherche à la commercialisation de son pétrole et de ses dérivés.