La réforme monétaire et fiscale

La Bancarisation pour le plus grand nombre

La réforme monétaire et fiscale vise à améliorer la bancarisation des échanges économiques et la traçabilité des échanges entre les opérateurs économiques. L’autre objectif est d’améliorer l’attractivité et la compétitivité du Congo Brazzaville face au dumping fiscal et monétaire de la RDC.

Nos propositions

Elle consistera à:

- Constituer les opérateurs de téléphonie mobile comme des nouveaux agents bancaires.
- interdire les paiements en espèce au delà de 100 000 XAF au profit du paiement par transfert d’unités téléphoniques. L’unité téléphonique devenant une monnaie locale électronique.
- instituer un accès social et obligatoire au « Compte bancaire mobile » pour les plus pauvres via la compagnie nationale Congo Télécom.
- Fiscalement : suppression de la tva et de toutes les autres taxes au niveau de l’état puis remplacement par un impôt unique sur le revenu et le bénéfice de 15%.
- Au niveau des collectivités locales, un plafonnement du total des taxes et contributions à 10% des revenus et bénéfices du territoire.

Le taux de pénétration du téléphone portable au Congo va assurer le succès de la m-bancarisation.
La monnaie électronique transportée par téléphone portable est déjà en usage mais principalement pour des transferts d’unités téléphoniques.
La pratique existe, il s’agit de la généraliser et de l’instituer comme moyen principal de paiement au Congo.
Une fiscalité (Etat + Collectivité) plafonnée à 25% est le taux nécessaire à une très forte attractivité pour les investisseurs et les capitals risqueurs.