Le Marché International de Brazzaville

une place forte pour la sécurité des approvisionnements

Le Marché Agro-alimentaire du bassin du Congo

La conurbation Brazzaville-Kinshasa compte près de 6,4 millions d’habitants.
Le bassin du Congo (Gabon + RDC +RC +RCA + Cameroun) compte près de 136 millions d’habitants majoritairement francophones.
Le « stress » alimentaire est la règle et l’offre actuelle quand elle n’est pas juste insuffisante est impropre à la consommation humaine.
Le marché agro-alimentaire du Bassin du Congo est un marché de pénurie sans intégration.

Perspectives de la sécurité alimentaire : en 2050, les besoins en matières premières agricoles auront bondi de 70 % à l’échelle mondiale.
En Afrique, l’agriculture va devoir nourrir un milliard d’habitants de plus dans 30 ans.

Le MIB : une place forte pour la sécurité des approvisionnements

Le Marché International de Brazzaville sera une propriété de l’Etat Congolais, mais géré par une société d’économie mixte, la Semmab (Société anonyme d’économie mixte d’aménagement et de gestion du marché d’intérêt national de Brazzaville)
il s’agit à Brazzaville de structurer l’offre de gros, de stockage et l’approvisionnement de la ville autour d’un Marché international situé à 2 km au nord de Maya-Maya sur une emprise de 696ha. La dimension hors-norme de ce marché va permettre une plus grande capacité de stockage des importations et des produits alimentaires locaux.
En outre, le marché international de Brazzaville sera une plateforme industrielle d’agro-alimentaire avec la présence d’entreprise de transformation en son sein. La construction du Marché International de Brazzaville se fera grâce à un partenariat public-privé incluant les coopératives paysannes de la sous-région.

Le MIB : accélérateur d’intégration du marché agro-alimentaire local


Le Marché International de Brazzaville aura en son sein des entreprises mixtes d’intérêt national qui structureront le marché intérieur des produits alimentaires. Il y aura :
- Les Grands Frigos de Brazzaville : Un frigo immense de stockage des produits périssables d’une capacité supérieure aux besoins nationaux.
- Les abattoirs nationaux : Un centre moderne d’abattage des bêtes d’une capacité supérieure aux besoins nationaux et un ensemble industriel de quatre chaines de transformation et de conditionnement (séchage, salaison, fumage, pâté)
- Les Moulins de Brazzaville : Un ensemble industriel de quatre moulins (foufou, saka-saka, arachide/maïs, koko) avec des silos de stockage attenant et de quatre chaines de transformation et conditionnement.
- Les Pêcheries et étangs nationaux : Un centre moderne d’écaillage et nettoyage de poisson d’une capacité supérieure aux besoins nationaux et un ensemble industriel de trois chaines de transformation et de conditionnement (séchage, salaison, fumage)
- La laiterie nationale : Un ensemble industriel de quatre usines de transformation et de conditionnement (Lait de croissance, Beurre, fromage, yaourt/crème) avec des cuves de stockage d’une capacité supérieure aux besoins nationaux.
- L’insecterie nationale : Un centre moderne de nettoyage, de transformation et de conditionnement des insectes d’une capacité supérieure aux besoins nationaux avec trois chaines de transformation et de conditionnement (séchage, salaison, fumage)
- Le verger et maraicher national : Un centre moderne de nettoyage, de transformation et de conditionnement des légumes et fruits d’une capacité supérieure aux besoins nationaux avec quatre chaines de transformation et de conditionnement (barquettage nature, Jus frais, Confiture/purée, séchage)
- Distillerie nationale : Un centre moderne de stockage, de transformation et de conditionnement des alcools forts locaux d’une capacité supérieure aux besoins nationaux avec trois chaines de transformation et de conditionnement (Embouteillage, Pasteurisation, Etiquetage).