La réforme administrative et linguistique

Se moderniser sans perdre son âme et sa culture.

Il nous appartient d'inventer une "mobile first governance bantou". Voilà le défi du 21ème siècle.
Pour cela nous devons réussir le pari de la simplification administrative et de la revalorisation des deux grandes langues vernaculaires : Lingala et Kituba. Se moderniser sans perdre son âme et sa culture.

Nos propositions

La réforme administrative consiste à rendre l’ensemble des services de l’administration congolaise accessible directement sur les terminaux mobiles (modèle proxima mobile) mais aussi à mettre en place une simplification administrative ainsi qu’une certification ISO 9001 et 14001 de nos services.
La réforme administrative procédera à la suppression du mariage civil remplacé par la reconnaissance juridique du mariage traditionnel (avec contrôle et plafonnement des dots) transcrit par écrit sous le contrôle d’un agent d’état civil et à toutes les simplifications et adaptations administratives nécessaires.

La réforme linguistique consistera à la reconnaissance du Lingala et du Kituba comme langues officielles au côté du Français et donc comme langues de l’administration. A cet effet, une Académie du Lingala et du Kituba sera constituée pour normaliser les grammaires et produire un dictionnaire tri-lingue ainsi que quotidiennement assurer la traduction des grands ouvrages et films de l’humanité en lingala et Kituba.